Preppers et prévention suicide

5 septembre 2021
Document sans nom

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 16 septembre 2021 PAR Québec Preppers

Divulgation
lorsque vous achetez via des liens sur notre site, nous pouvons gagner une commission. (sans frais supplémentaires pour vous). En savoir plus ici.

Introduction

Par Fabian O.

La pandémie de 2020 et les diverses crises créées par et autour des confinements et d’autres mesures pour la contenir ont de profondes conséquences sur la santé mentale pour de nombreuses personnes. Cela attire l’attention sur la question du suicide en particulier, le 10 septembre était la Journée mondiale officielle de prévention du suicide. Depuis 2003, tout le mois de septembre est consacré à la sensibilisation au problème. 

Le message de la ligne de vie nationale pour la prévention du suicide 2021 pour aider à faire connaître les actions de prévention pour 2021 est #UneChandellePourLaCause #PreventionSuicide. Les réseaux sociaux et leurs partenaires, organisations et membres de la communauté orientent également leurs efforts vers la guérison, le soutien familial et l’espoir.

Comment cela se rapporte-t-il à nous en tant que Preppers et que pouvons-nous faire à ce sujet ? 

En tant que Citoyen Prévoyant et membre de famille, je fais de mon mieux pour ne pas me concentrer exclusivement sur ma propre survie et ma santé, mais aussi sur le bien-être de mes amis et de mes proches. En tant qu’être humain, je me soucie aussi du collectif, des autres autour de moi en général comme les collègues, mes amis, etc. 

Il y a aussi un aspect secondaire qui se rapporte pratiquement à la préparation et au survivalisme (même indirectement), dont je parlerai plus à la fin de cet article.

L’esprit contrôle tout

Un aspect de la préparation qui a toujours été en haut de ma liste est de développer la force psychologique et l’état d’esprit nécessaires pour faire face aux difficultés, à la douleur et à l’inconfort. 

Chacun de nous devrait avoir ses stratégies pour cela. Face à des défis comme ceux présentés par SHTF (même un SHTF proche ou à combustion lente ), les questions d’esprit deviennent plus pertinentes et déterminantes. 

Devenir plus fort mentalement et psychologiquement peut être bon pour les autres autour de nous

Le soutien mutuel est un moyen très efficace de traverser des moments difficiles. Un jour, nous aidons quelqu’un. Le suivant, cela peut être nous à la réception.  

Nous voyons de nombreuses personnes éprouver des difficultés ou même ne pas faire face à la situation pendant la pandémie. La dépression et surtout le suicide sont graves et peuvent détruire la vie des personnes touchées et de bien d’autres autour d’elles. 

J’ai lu quelques cas récemment survenus dans ma ville, celui d’une fille de quinze ans qui s’est suicidée avec le pistolet de son père. C’est décourageant et aussi inquiétant.

Comprendre les techniques de prévention du suicide est une façon d’aider les autres à faire face au désespoir.

Le nombre de suicides augmente-t-il ?

Une étude récente a tenté d’examiner les suicides survenus dans le contexte de la pandémie de COVID-19 dans divers pays et a abouti à un résultat surprenant : 

« Des inquiétudes ont été exprimées quant au fait que, à leur plus extrême, ces conséquences pourraient se manifester par une augmentation des taux de suicide. Notre objectif était d’évaluer l’effet précoce de la pandémie de COVID-19 sur les taux de suicide dans le monde.

Dans les pays à revenu élevé et à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, le nombre de suicides est resté en grande partie inchangé ou a diminué au cours des premiers mois de la pandémie par rapport aux niveaux attendus sur la base de la période pré-pandémique. »

L’étude se termine par une alerte, cependant :

«Nous devons rester vigilants et être prêts à réagir si la situation change à mesure que les effets à long terme sur la santé mentale et l’économie de la pandémie se déroulent.»

Apparemment, les taux de suicide ont tendance à diminuer au début de la plupart des crises et à augmenter à nouveau après un certain temps. Certains spécialistes alertent sur une éventuelle sous-déclaration des cas, ce à quoi il faut également faire attention. 

Cela a été vraiment mauvais pour beaucoup, à bien des égards

Certes, certaines personnes sont plus performantes sous pression. Mais seuls les sociopathes et les psychopathes sont véritablement immunisés contre les hauts et les bas émotionnels. 

La lutte est réelle lorsqu’il s’agit des effets de quelque chose d’aussi grave et généralisé qu’une pandémie. C’est comme une autre maladie : différente du virus mais tout aussi douloureuse et dévastatrice. Les problèmes financiers , l’isolement, la perte d’emploi , la perte d’êtres chers, l’incertitude , les divisions… la liste des problèmes s’allonge encore et encore. Les montagnes russes émotionnelles peuvent affecter même notre santé physique, entraînant encore plus de stress et d’anxiété.

« La joie partagée est une double joie ; le chagrin partagé est à moitié chagrin.

J’ai d’abord entendu ça de mon grand-père, et c’est resté. J’ai commencé à me préparer pendant la crise de 2008. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, je consacre beaucoup plus de temps à aider les autres par le partage, l’enseignement.

Une façon est de sensibiliser et de partager mes expériences et connaissances de toutes les manières possibles avec autant de personnes que possible.

Ceux-là fonctionnent aussi pour m’aider, je l’avoue : objectivement, l’enseignement est aussi un moyen de trouver (et de colmater) des failles dans nos stratégies.

Parfois les bonnes intentions ne suffisent pas

J’ai également participé à un programme de formation en soutien à la prévention du suicide pour en savoir plus. 

Il faut 12 à 14 semaines (ou environ 50 heures) de formation pour devenir bénévole de soutien à la prévention du suicide. Les premières séances sont suivies et encadrées par des professionnels de longue date et expérimentés. 

Nous portons tous un lourd « bagage émotionnel » et il est très difficile de ne pas le laisser influencer d’une manière ou d’une autre, que ce soit consciemment ou non. C’est une responsabilité solennelle de s’ouvrir aux autres en détresse émotionnelle et dans le besoin, et il faut une formation pour le faire correctement et efficacement. 

Il y a aussi beaucoup d’écueils

Toute personne qui ne tend pas sa main pour qu’on l’aide n’est pas un suicidaire potentiel. Il s’agit en fait d’un très faible pourcentage d’appelants. La grande majorité est constituée de solitaires, de personnes abandonnées, de dépressifs, d’hommes et de femmes pris au piège dans des relations oppressantes ou d’autres situations humiliantes, et de nombreuses personnes cherchant simplement à discuter avec une personne anonyme. Il y a aussi beaucoup de curieux. 

Certaines personnes sont mal élevées et beaucoup peuvent aussi avoir de mauvaises intentions. Généralement, les déviants sexuels et les délinquants appellent pour s’en prendre à un accompagnateur. Les sociopathes et les révoltés appellent également à la recherche de quelqu’un à qui s’en prendre. Même les appelants bien intentionnés peuvent être manipulateurs et rusés. 

Certains mythes répandus peuvent faire plus de mal que de bien

Lorsqu’on essaie d’apporter un soutien à des personnes souffrant psychologiquement et émotionnellement, l’écoute est en effet la première étape. 

Mais il faut bien plus que de bonnes intentions et une écoute passive pour aider les personnes en difficulté. Il est en fait assez facile de faire plus de mal que de bien en raison des nombreux mythes entourant le problème. 

Pour en revenir au sujet de la prévention du suicide, voici quelques-unes de mes conclusions et leçons apprises qui pourraient aider à détecter et peut-être aider d’autres personnes dans le besoin.

Soyez attentif aux drapeaux rouges

Il est vrai que les gens qui ont l’intention de se suicider planifient l’acte et donnent des indices qu’ils sont sur le point de se suicider. Plus nous sommes proches (amis, frères, parents, collègues, etc.), plus il est facile de « capter » ces signaux dès le début. 

Ce n’est pas une chose A+B=C, et encore moins de cases à cocher dans une liste. Au lieu de cela, avec ceux que vous connaissez, la prévention du suicide est un lien émotionnel, quelque chose de plus intuitif. Faites confiance à vos sentiments. Si vous sentez que quelque chose ne va pas ou est différent avec la personne en question, cherchez dans cette direction.

Écouter et apporter son soutien semble facile, mais cela nécessite de la formation et de l’attention

Les groupes de prévention du suicide du monde entier utilisent des techniques spécifiques pour fournir un soutien efficace. L’assistance est basée sur des stratégies de non-jugement, de non-orientation, impartiales et d’audience simple. Il est également 100% confidentiel et anonyme aux deux extrémités de la ligne.

L’écoute est différente de l’audition. La société nous a conditionnés à « entendre » les autres sans vraiment y prêter attention : 90 % du temps, nous sommes plus centrés sur nos propres pensées et arguments, même lorsque le sujet est d’un grand intérêt. Le fait est que la plupart d’entre nous sont bien meilleurs parleurs que auditeurs. De plus, nous avons tendance à éviter les conversations sur des sujets difficiles ou à détourner les conversations indésirables. 

Basculer ces commutateurs est vraiment difficile et quelque chose que nous ne pouvons réaliser qu’activement et consciemment. Mais c’est le seul moyen de créer de véritables connexions et une réelle empathie. Certaines personnes le font naturellement, mais la plupart d’entre nous ont besoin de se concentrer et d’y travailler.

Autres erreurs courantes dans la prévention du suicide

Certaines stratégies sont improductives voire nuisibles. En général, essayer toute approche subtile ou indirecte pour convaincre, pousser, influencer, diriger, manipuler, apaiser ou même exprimer nos opinions n’est pas productif. Plus précisément, quiconque essaie d’aider les autres désespérés devrait éviter ce qui suit : 

  • Condamner (Dire que se suicider est quelque chose de fou, ou de faiblesse, etc.) ;
  • Faire la leçon (Proposer des solutions, des conseils, dire à sa personne d’oublier et de passer à autre chose) ;
  • Banalisation (Dire des choses telles que « il y a des choses pires dans la vie », ou que la personne « a vécu pire », ou que « il y a toujours quelqu’un d’autre qui traverse quelque chose de pire », etc.) ;
  • « Poussée positive » ou incitation (par exemple, dire à la personne de penser positivement, que la vie est belle, qu’il y a toujours un bon côté à tout, etc.).
  • Donner des conseils spécifiques (cela revient à dire à la personne qu’elle ne sait pas ce qui est le mieux pour elle).
  • Enquêter (en demander trop ou essayer d’entrer dans les détails et les informations personnelles)
  • Raconter des histoires personnelles (Ah, l’ego. Qui se soucie de ce que certains anonymes Bob ou Dylan ont à dire, ou ont fait/n’ont pas fait dans telle ou telle situation ? Certainement pas la personne qui souffre d’une dépression émotionnelle et qui vous appelle à l’aide).

Ce qui peut fonctionner : une véritable empathie

Le centre de prévention du suicide a une méthode d’« attention centrée sur la personne », une stratégie basée sur les principes énumérés ci-dessus et quelques autres. Les bénévoles sont formés pour éviter les erreurs, même subtiles, qui peuvent entraîner la rétractation des assistés. 

Pour établir une véritable connexion avec une autre personne, nous devons nous débarrasser de nos préjugés, de nos préjugés et de nos jugements. De plus, nos croyances et opinions religieuses, sexuelles, politiques et sociales, et même laisser nos expériences personnelles de côté pour vraiment nous mettre à la place de quelqu’un d’autre et comprendre ses sentiments.

Comme je l’ai dit, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais en faisant cela, nous pouvons alors atteindre et fournir de l’aide à presque tout le monde.

Comment cela nous aide

Les humains sont très complexes, et travailler avec du soutien est vraiment, vraiment difficile et éprouvant – psychologiquement, émotionnellement et pour être honnête, même physiquement.

Mais au final, c’est aussi une énorme leçon d’empathie et de psychologie humaine – si nous parvenons à rester à la fois détachés et connectés à toutes ces facettes du comportement et de la psyché.

Nous pouvons utiliser les connaissances acquises, l’empathie développée et de nombreux autres aspects pour nous améliorer, améliorer notre vie personnelle et sociale, nos relations et même notre vie professionnelle. D’après mon expérience limitée et ce que disent d’autres personnes plus impliquées dans l’assistance humaine (ou animale), cela peut être apaisant pour l’âme. 

Nous n’avons pas à participer à une organisation

Ces choses peuvent être faites sous des formes privées, quotidiennement, ou quand et comme nous le pouvons. Cependant, sortir et rejoindre d’autres a l’avantage supplémentaire de révéler que, aussi mauvaises que soient les choses, il y a toujours beaucoup de gens qui font de bonnes choses. Aider le monde à devenir un peu meilleur est très gratifiant et positif.

Une aide à la prévention du suicide est disponible

Si vous ou un de vos proches êtes en détresse, vous pouvez communiquer en tout temps avec un intervenant professionnel habitué à parler ouvertement du suicide :

  • Par le service d’intervention par clavardage offert sur ordinateur au suicide.ca ou en téléchargeant gratuitement l’application pour appareil mobile « Mes outils »
  • Par téléphone au 1 866 APPELLE (277-3553)

Ces services sont gratuits et disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, partout au Québec.

Quels conseils avez-vous pour ceux qui ont des problèmes de santé mentale?

Si vous avez déjà lutté contre la dépression, l’anxiété ou des pensées suicidaires, qu’avez-vous trouvé qui vous a le plus aidé ? Partagez votre sagesse durement acquise sur la prévention du suicide dans les commentaires. On ne sait jamais quand un simple commentaire sur un site Web peut faire une vraie différence dans la vie de quelqu’un.

Veuillez noter que les commentaires seront strictement modérés concernant le sujet de la prévention du suicide. Autant les mots d’un étranger peuvent aider une personne en difficulté, autant ils peuvent aussi lui faire du mal.


N’hésitez pas à en parler sur le forum: www.quebecpreppers.com/community

EBOOK

Vous aimez nos articles?

Découvrez nos Ebooks dans notre boutique en ligne.
Ils regorgent d’informations sur la préparation, l’autonomie, la résilience, la survie.
Téléchargement instantané – Vous pouvez même les imprimer pour une utilisation en cas de bris du réseau.

Avertissement: Ce site Web et le matériel couvert sont à titre informatif seulement. Nous ne prenons aucune responsabilité pour ce que vous faites avec cette connaissance. En prenant et / ou en utilisant des ressources d’information de ce site Web, vous acceptez d’utiliser ces informations de manière sûre et légale, en conformité avec toutes les lois applicables, règles de sécurité et bon sens commun. Clause de non-responsabilité complète ici.

Document sans nom
Québec Preppers

Québec Preppers

Professionnel de l'urgence le jour, mais un Preppers, un Citoyen Prévoyant 24/7. Ancien des forces armées parachutistes qui est intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les années 2000. Puis je suis devenu Paramédic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Téléchargez votre CLASSEUR D'URGENCE !

Vos
Gardez vos informations vitales, organisées et prêtes!
PLUS D'INFO ICI
lien vers notre boutique en ligne.
close-link
Click Me
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Québec Preppers
Logo
Reset Password
Ads Block Detector Powered by codehelppro.com
Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.