Pratiquez-vous l’OpSec inversé ?

Document sans nom

Pratiquez-vous l’OpSec inversé ?

Divulgation: Si vous achetez via les liens figurants sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission (sans frais supplémentaires pour vous). En savoir plus sur la façon dont nous travaillons ici.

OpSec inversé: quelles informations les gens vous donnent-ils ? (Et comment en obtenir plus)

Quelles informations les autres personnes vous donnent-elles ? J’ai publié plusieurs articles sur les informations que vous fournissez aux autres à votre sujet et sur la façon dont vous les divulguez sans le savoir. Mais en comprenant ce que vous donnez vous-même, vous pouvez obtenir des informations d’autres personnes.

Pourquoi voudriez-vous des informations personnelles des autres ?

Dans un monde qui semble devenir de plus en plus hostile, l’information peut vous apporter de nombreux avantages. Être capable d’obtenir délibérément des informations est encore plus puissant.

Les informations peuvent être utilisées pour vous aider à évaluer plus rapidement d’autres personnes et situations. Certes, il s’agit d’une « supposition éclairée », mais vous pouvez souvent utiliser de petites quantités d’informations personnelles pour formuler des hypothèses générales sur la façon dont une personne peut se comporter. Seront-ils un atout, une menace ou un fardeau ? Cela peut être utile lorsque vous devez prendre des décisions rapides.

Pour un exemple extrême, imaginez que vous êtes dans la banque et qu’elle se fait voler, ce qui se transforme ensuite en une prise d’otage. Il serait utile d’avoir une idée générale de qui peut être capable de se débrouiller, qui peut essayer de s’attirer les bonnes grâces des preneurs d’otages en bousculant votre plan, et qui peut sangloter dans un coin. Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’une science exacte – vous jouez les probabilités et vous faites des généralités. Mais lorsque vous devez prendre des décisions à la volée, c’est la seule option.

Tout d’abord, soyez observateur

Il y a des tonnes de choses que vous pouvez apprendre sur quelqu’un sans jamais lui parler. Quand je suis allé suivre un cours de survie urbaine il y a quelques années, j’ai passé du temps à apprendre comment faire cela.

Pensez à tout ce que vous pourriez éviter pour rester « gris » et sans intérêt. La plupart des gens ne font pas du tout ce genre de choses. En un coup d’œil, voici quelques-unes des choses que vous pourrez peut-être apprendre.

Quelles informations flagrantes sont disponibles ?

Certaines choses sont évidentes. Portent-ils un uniforme, un cordon ou un badge de leur lieu de travail ? À l’aéroport, vous pouvez facilement voir le nom, l’adresse et même le numéro de téléphone d’une personne sur certaines étiquettes de bagages. (J’utilise toujours les étiquettes de bagages qui cachent cette information.) Vous pouvez aussi parfois voir leur passeport – de quel pays sont-ils ? Parlez-vous cette langue si la communication est importante ?

Portent-ils une sorte de tenue militante ou politique comme un chapeau MAGA ? un t-shirt qui annonce que les animaux sont des amis, pas de la nourriture ; une icône religieuse ; quoi que ce soit qui les relie à une cause ou à un parti politique ? Vous pouvez souvent faire des hypothèses générales sur la base des vêtements qu’ils choisissent de porter et faire de la publicité sur leurs croyances.

Qu’y a-t-il sur leur porte-clés ?

De nombreuses personnes ajoutent des éléments tels que des cartes de membre à leurs porte-clés – des abonnements à des gymnases, des programmes de réduction pour les épiceries et diverses autres choses qui peuvent être facilement numérisées pour leur accorder l’admission, des réductions, etc. Ainsi, vous pouvez savoir où ils vont au gymnase, où ils font leurs commissions, etc. À partir de là, vous pourrez peut-être faire des hypothèses sur la zone générale dans laquelle ils vivent (la plupart des gens vont dans un gymnase et une épicerie près de chez eux). Cela peut vous en dire plus sur leur statut socio-économique.

Les éléments supplémentaires qu’ils choisissent peuvent également vous en dire un peu plus sur eux. Ont-ils du macis ou du gaz poivré ? Ont-ils un symbole de quelque chose, comme une équipe sportive, un club, une branche militaire ou une organisation politique ? Ces éléments peuvent vous aider à déterminer si cette personne est susceptible d’être utile lors d’une urgence soudaine.

Comment se comportent-ils ?

Une autre chose à laquelle vous devez faire attention est leur attitude. Sont-ils doux ? Sûr de soi? Observant tranquillement ? Agressif ou agité ? Arrogant? Amical? Trop amical ? Nerveux?

Ce sont des choses que vous pouvez évaluer en un coup d’œil et qui peuvent être utiles à savoir.

Comment interagissent-ils avec les autres ?

La façon dont une personne traite les autres peut vous en apprendre beaucoup sur elle. Est-ce que la femme avec le chariot plein d’épicerie laisse le gars avec un gallon de lait faire la queue devant elle ? La personne que vous observez est-elle respectueuse des autres et de leur espace personnel ? Ou s’immiscent-ils, se rapprochent-ils inconfortablement ? Ont-ils une conversation informelle avec d’autres dans la ligne ou sont-ils arrogants, forçant une conversation sur quelqu’un qui n’est manifestement pas intéressé ? Réprimandent-ils avec colère les employés du magasin ? Sont-ils patients ou irrités par la maman énervée dont le tout-petit crie et pique une crise de colère ?

Le comportement global d’une personne peut vous aider à déterminer un peu sa personnalité.

Gardez à l’esprit, cependant, que de nombreuses personnes dangereuses peuvent masquer leurs véritables intentions et pensées et « s’intégrer » ou même sembler exceptionnellement gentilles et non menaçantes. Pensez à Ted Bundy, un psychopathe séduisant et charmant qui a utilisé son apparence et sa personnalité pour attaquer et assassiner brutalement au moins 30 femmes . Il utilisait souvent la ruse d’une blessure ou d’un handicap pour gagner la sympathie et obtenir de l’aide de ses victimes.

Que pouvez-vous apprendre de la maison ou de la voiture de quelqu’un ?

Il peut y avoir beaucoup d’informations glanées dans les maisons et les voitures de certaines personnes. Battent-ils un drapeau chez eux ? Ont-ils chez eux des panneaux « intelligents » au sujet des armes à feu ou des chiens ? Comment leur propriété est-elle entretenue ? Une propriété délabrée peut indiquer des problèmes financiers, des problèmes de santé mentale (une personne déprimée peut ne pas vraiment se soucier de tondre la pelouse) ou un handicap physique. Une propriété immaculée et impeccablement entretenue peut montrer tout, de la fierté d’être propriétaire à l’amour du jardinage en passant par la capacité financière de s’offrir un service d’aménagement paysager.

Les voitures sont une mine d’informations. Quels autocollants pour pare-chocs sont sur le véhicule? Leur enfant est-il un élève de telle ou telle l’école primaire? Est-ce qu’il manque un parent ou un animal de compagnie à leur famille de bonhommes allumettes ? Le conducteur est-il un vétéran ? Font-ils la promotion d’une entreprise, d’un lieu, d’une université ou d’un politicien ?

Que pouvez-vous faire avec toutes ces informations ?

D’accord – vous avez fait votre reconnaissance et vous sentez que vous avez des opinions raisonnables et précises sur la personne. Et maintenant?

Les informations peuvent être utilisées de différentes manières.

Vous pouvez avoir une meilleure idée de qui est susceptible d’être utile et qui est une menace potentielle. Quelqu’un qui est un ancien militaire est plus susceptible d’être capable de se débrouiller si quelque chose tourne mal, mais n’effacez pas la nana en jupe hippie et t-shirt délavé. Certaines personnes sont manifestement douces et peu susceptibles de vous aider.

Vous pouvez également remarquer des personnes qui se comportent de manière inappropriée. 

Toute information que vous collectez peut également être utilisée pour vous aider à obtenir encore plus d’informations.

Obtention d’informations

L’élicitation doit être subtile et ne doit pas signaler à la personne moyenne que vous recherchez des informations.

Une petite friandise « insignifiante » peut ouvrir la porte à une conversation. “Ce sont les chiens les plus adorables de tous les temps.” Boom. Vous avez un point commun et si la personne est réceptive, vous pouvez passer à l’obtention d’informations.

Il est important, lorsque vous essayez d’obtenir des informations, qu’il ne soit pas évident que vous le fassiez. Cela devrait apparaître comme une conversation amicale et décontractée. Je pratique cela régulièrement car un jour cela pourrait être utile. Si vous remarquez que vous mettez quelqu’un mal à l’aise pendant que vous vous entraînez, arrêtez . Premièrement, il n’est pas nécessaire de mettre les autres mal à l’aise. Deuxièmement, si vous les mettez mal à l’aise, vous le faites mal.

Il existe plusieurs tactiques pour obtenir discrètement des informations qui sont faciles à utiliser, mais avant d’y arriver, voici les facteurs qui permettent à la plupart des gens de parler assez facilement.

En tant que technique d’intelligence, l’élicitation exploite plusieurs aspects fondamentaux de la nature humaine :

  • La plupart d’entre nous veulent être polis et serviables, alors nous répondons aux questions même de la part d’inconnus.
  • Nous voulons paraître bien informés sur notre spécialité professionnelle, nous pouvons donc être tentés d’en dire plus que nous ne le devrions.
  • Nous voulons être appréciés et sentir que nous faisons quelque chose d’important et d’utile. En conséquence, nous parlons souvent plus largement en réponse à des éloges sur la valeur ou l’importance de notre travail.
  • En tant que personnes ouvertes et honnêtes, nous sommes souvent réticents à retenir des informations, à mentir ou à nous méfier des motivations des autres.

Tous ces facteurs peuvent être utilisés pour engager une conversation susceptible de vous fournir les informations que vous recherchez. 

Quiproquo

Si vous avez glané des informations visuellement auprès d’une personne, vous pourrez peut-être les mettre en œuvre à l’aide de Quid Pro Quo. À quoi pouvez-vous vous identifier à leur sujet ? Utilisez-le pour démarrer une conversation. Si vous reconnaissez qu’il s’agit d’un fan de Céline Dion, d’un fan de hokey ou de quelqu’un qui souffre d’un problème spécifique (ou qui est sympathique à ce problème), vous pouvez partager votre propre histoire. Si vous remarquez quelque chose à leur sujet que vous pourriez avoir en commun (ou en savez assez à ce sujet pour faire semblant de l’avoir en commun), vous pouvez démarrer une conversation sur cette base. « Tu écoutes les games de hokey ? Moi aussi! J’ai étais supris du match hier soir ! Souvent, ils répondent avec leur propre histoire.

C’est un moyen facile d’établir des relations. Une fois que vous avez établi un peu de relation, il est assez facile de glisser dans l’une des autres techniques.

Faire une fausse déclaration

Si vous dites quelque chose de mal, la plupart des gens voudront vous corriger, surtout si vous essayez d’obtenir des informations qui plaisent à quelqu’un. « J’ai entendu dire que votre fils avait rejoint les cadets », pourriez-vous dire. “Non, il a en fait rejoint l’armée et est actuellement à l’école à St Jean sur Richelieu”, vous corrigera fièrement votre voisin. « J’entends que ce nouveau gars court 1 kilomètres en 5 minutes. C’est le plus rapide du groupe. Une personne motivée par son ego et en fait plus rapide vous corrigera immédiatement. “Je cours 1 km de 4 minutes 30 secondes.”

Il existe toutes sortes de façons d’utiliser une fausse déclaration, mais cette technique fonctionne mieux sur une personne trop confiante ou fière.

Naïveté

En tant que femme, ma conjointe qui se prête au jeu sousvent a trouvé que celui-ci fonctionne très bien pour elle. Demander à un homme d’expliquer quelque chose et poser des questions de clarification aux yeux écarquillés est un excellent moyen de faire parler beaucoup de gars. Je ne dis pas que cela ne fonctionnera pas dans d’autres situations, mais simplement que cela a bien fonctionné pour elle. Vous faites en sorte que l’autre personne se sente intelligente et avisée, et les gens aiment ça. Il y a de fortes chances qu’ils divulguent encore plus que vous ne l’avez demandé.

Flatterie indirecte

Celui-ci est assez facile à utiliser. « Je n’ai jamais vu une entreprise avec une si bonne sécurité auparavant. Je me sens complètement en sécurité quand je viens ici à cause de telle ou telle affaire. Beaucoup de gens seront fiers de monsieur un tel et vous donneront plus d’informations sur un tel.

Prouve le

Cela fonctionne bien sur une personne qui essaie de vous impressionner. Exprimez un doute sur la chose sur laquelle vous voulez plus d’informations. “Je suis presque sûr que la loi ne permet pas que X se produise ici.” La personne fera souvent tout son possible pour expliquer pourquoi X est réellement autorisé là-bas, et elle le fera en détail. Continuez à sembler dubitatif et ils peuvent aller encore plus loin, vous donnant une mine d’informations.

Faire une fausse déclaration

Dites quelque chose que vous savez être faux avec conviction. « Je ne crois pas une seconde que toutes ces caméras fonctionnent. Ils ressemblent aux faux bon marché que vous achetez sur Amazon pour donner l’impression que la surveillance est en cours. La personne vous corrigera probablement avec enthousiasme. Ils peuvent renverser tout ce que vous vouliez savoir. Vous pouvez aller plus loin avec la technique du « prouvez-le ».

L’instinct de se plaindre

Tirez parti de l’instinct des gens à se plaindre en les amenant directement à une conversation sur quelque chose de frustrant ou de désagréable. Par exemple, si la personne semble visiblement épuisée ou épuisée, vous pourriez lui dire : « Mon Dieu, on dirait que vous n’avez jamais de répit ici. Ils te font travailler à mort ! Si tel est le cas, ils seront très souvent heureux de partager leurs malheurs avec vous. Vous pouvez poser des questions suggestives et obtenir plus d’informations au fur et à mesure que vous les alimentez.

Tu le sais déjà

Une autre technique non répertoriée mais souvent utilisée pour obtenir des bribes d’informations consiste à agir comme vous le savez déjà. Vous pourriez essayer d’obtenir des informations sur un ami, un collègue ou un employeur d’une personne, par exemple, et agir comme si vous connaissiez déjà la personne sur laquelle vous essayez d’obtenir des informations. « Oh oui – son fils a rejoint – je ne me souviens pas – l’armée ? La marine?” Votre objectif est de faire en sorte que la cible de votre élicitation ait l’impression que vous connaissez déjà bien la personne sur laquelle vous souhaitez plus d’informations. Cela aide si vous en savez assez sur eux pour pouvoir simuler une amitié plus intime que vous n’en avez réellement.

Et si ces techniques ne fonctionnaient pas ?

Si ces techniques ne fonctionnent pas, il est probable que vous vous trompez. Si vous êtes manifestement arrogant, les gens seront immédiatement réticents à poursuivre la conversation. Sachez quand reculer. 

La plupart des gens aiment parler d’eux-mêmes, de leurs enfants, de leur partenaire, de leur maison, etc. Une fois que vous les faites parler, ils peuvent être une véritable source d’informations.

Pourquoi devriez-vous apprendre à obtenir délibérément des informations ?

Savoir comment obtenir des informations n’est peut-être pas extrêmement important dans le monde dans lequel vous vivez actuellement, mais il pourrait arriver un jour où ce sera extrêmement important. Et la pratique rend parfait. Il s’agit d’une compétence de préparation/survie inoffensive que vous pouvez pratiquer en ligne à l’épicerie, au restaurant, au parc. Cela vous aidera à améliorer votre connaissance de la situation et à devenir plus apte à faire des suppositions éclairées si vous vous trouvez dans une situation qui nécessite un jugement rapide.

J’ai passé beaucoup de temps à pratiquer mon anglais et à obtenir des informations des gens que je croisais lorsque j’allais en auberge de jeunesse. Non seulement j’ai recueilli des informations personnelles qui m’ont aidé à établir des relations (Jake a une fille de 6 ans, Thomas va à l’université pour étudier l’histoire et devenir enseignant), mais j’ai également pu en apprendre davantage sur la façon dont les choses se passe dans l’auberge. J’ai découvert où étaient entreposés certaines clés, comment entrer dans certaines salles d’équipement et j’ai réussi à faire des copies des clés de la porte de la chambre dans laquelle je logeais. J’ai découvert plusieurs façons de sortir de l’auberge et j’ai découvert où les caméras étaient pointées (et aussi les angles morts.)

Y avait-il une raison particulière pour laquelle j’ai fait cela ? Pas vraiment. Juste pour la pratique. Mais si les choses avaient mal tourné, j’aurais été vraiment content d’avoir su comment sortir par l’arrière et d’avoir eu la clé pour le faire.

Il y a un autre bonus lorsque vous savez comment obtenir des informations. Non seulement vous pouvez obtenir plus d’informations des autres, mais vous pouvez également reconnaître et détourner les tentatives de quelqu’un d’autre pour obtenir des informations de votre part. 

Pratiquez-vous l’OpSec inversé ?

Avez-vous l’habitude d’en savoir plus sur les étrangers qui vous entourent ? Essayez-vous d’obtenir délibérément des informations ? Pensez-vous juste que je suis super fouineur? Avez-vous des conseils ou des stratégies que je n’ai pas mentionnés ici ? Parlons-en dans les commentaires.


N’hésitez pas à en parler sur le forum: www.quebecpreppers.com/community

EBOOK

Vous aimez nos articles?

Découvrez nos Ebooks dans notre boutique en ligne.
Ils regorgent d’informations sur la préparation, l’autonomie, la résilience, la survie.
Téléchargement instantané – Vous pouvez même les imprimer pour une utilisation en cas de bris du réseau.

Avertissement: Ce site Web et le matériel couvert sont à titre informatif seulement. Nous ne prenons aucune responsabilité pour ce que vous faites avec cette connaissance. En prenant et / ou en utilisant des ressources d’information de ce site Web, vous acceptez d’utiliser ces informations de manière sûre et légale, en conformité avec toutes les lois applicables, règles de sécurité et bon sens commun. Clause de non-responsabilité complète ici.

Pratiquez-vous l’OpSec inversé ?

Document sans nom

Québec Preppers

Professionnel de l'urgence le jour, mais un Preppers, un Citoyen Prévoyant 24/7. Ancien des forces armées parachutistes qui est intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les années 2000. Puis je suis devenu Paramédic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Téléchargez votre CLASSEUR D'URGENCE !

Gardez vos informations vitales, organisées et prêtes!
PLUS D'INFO ICI
lien vers notre boutique en ligne.
close-link
Click Me
Québec Preppers
Logo
Reset Password